Esotérisme

Généralités sur l’ésotérisme

L’on entend souvent parler du terme ésotérisme sans savoir exactement de quoi il s’agit. Et bien, pour tenter de répondre à cette question, l’on peut se référer à différentes définitions données. Dans le dictionnaire, l’ésotérisme est une sorte d’enseignement qui n’est donné qu’à une audience instruite. L’enseignement se déroule alors au sein d’un cercle clos et restreint.

D’autres théories donnent une définition qui est complémentaire avec celle proposée au-dessus. En effet, il s’agirait d’une doctrine fondée sur le fait qu’apprendre la science ne doit pas être à la hauteur de tout le monde, mais réservé seulement à des personnes douées d’intelligence et de moralité. L’audience est alors sélectionnée. Toutefois, certains associent l’ésotérisme à l’occultisme, à la Kabbale et à la magie.

Par ailleurs, la Gnose – concept philosophico-religieux – a aussi son mot à dire quant à la définition de l’ésotérisme. Il s’agirait d’une connaissance qui dépasse tout entendement dont la source émane de la tradition divine, et du Christ plus précisément. Cette connaissance supérieure ne connait pas de limite contrairement à celle de l’homme. L’ésotérisme se caractérise ainsi par l’établissement d’une différence fondamentale entre l’homme spirituel et l’homme lambda où le côté animal prime sur tout.

En outre, l’objectif de l’ésotérisme est d’assembler des savoirs découverts dans toutes les traditions philosophiques et religieuses en s’aidant de ses connaissances pour découvrir une religion fondamentale à l’humanité.

Cette façon de raisonner est à la source de la référence constante de l’ésotérisme au fait qu’auparavant l’homme était doué de connaissance supérieure. Toutefois, cette clarté s’est petit à petit dissipée au passage des différents courants religieux.

L’ésotérisme et ses symboles

Les enseignements ésotériques utilisent le plus souvent des symboles qui permettent de mieux exprimer les théories avancées. Le diagramme du Yin et du Yang figure parmi ces schémas explicatifs par exemple. Ce diagramme nous vient de la Chine et se présente sous forme de cercle à l’intérieur duquel figure un tracé de forme géométrique représentant deux pétales qui s’enroulent. La première forme est de couleur blanche avec un petit cercle de couleur noire à l’intérieur. L’autre est de couleur noire et présente un autre petit cercle blanc. Le noir est le Yin et représente l’esprit féminin tandis que le blanc est associé au principe masculin. Le Yin et le Yang sont complémentaires et l’un ne peut aller sans l’autre. Cela explique selon ce symbole chinois l’existence de différentes sortes d’oppositions complémentaires comme la dualité souffrance-jouissance ou encore l’agitation-calme.

Ensuite, l’arbre séphirotique – ou Arbre de Vie – représente un autre symbole de l’ésotérisme. Cette figure provenant de l’ésotérisme juive est issue de la Kabbale. Le schéma se présente sous forme de trois piliers dont l’un à droite, l’autre à gauche et un troisième au milieu. Chaque pilier de gauche à droite est équipé de trois cercles nommés Sephira, signifiant cercle de vie. Le pilier du milieu en compte trois également. Trois triades sont reliées entre elles et représentent le divin, le spirituel et le psychique. Un dernier cercle de vie se trouve d’autre part, à la base de l’arbre et celui-ci est une représentation du monde physique.

D’autres figures de différentes philosophies sont relatifs à l’ésotérisme. On peut citer par exemple les 64 hexagrammes du Yi King provenant du Taoïsme, le zodiaque de la Mésopotamie ou encore le système des corps subtils de l’Inde.

D’autres livres du domaine de la religion et de l’ésotérisme possèdent également une importance particulière, c’est notamment le cas du livre spirituel, du livre religieux, du livre de prière ou encore du livre philosophique.